Mon changement de contraception

Cet article aussi étrange soit-il, devrait concerner tout le monde Homme et Femme, adulte, mais aussi ado. En effet, je pense vraiment que nous devrions tous être informés de ce dont je vais vous parler. Sans prétention la meuf ! C’est tellement solennelle, mais dès que je discute de ce sujet avec mes ami(e)s et même des connaissances (eh oui la fille gênante sans tabou c’est moi), les hommes me disent “bon j’y vais tout ça c’est pas pour moi !” et les femmes n’ont que peu d’info. Donc Mesdames et Messieurs c’est partis on va commencer! Oui je sais, je ne sais toujours pas lancer un sujet correctement ! ça fait un an aussi soyez indulgent !

Le saviez-vous ?

50% des Françaises prennent la pilule, mais plus d’une utilisatrice sur 4 déclarent oublie sa pilule au moins une fois par mois…. Ça fait un bon nombre de frayeurs! Vous voyez où je veux en venir ? Cet article ne sera pas trop scientifique, j’ai davantage envie de vous faire part de mon expérience. De plus,  je pense qu’en tant qu’homme il est aussi très utile d’être au courant des moyens de contraception. Que ce soit vis-à-vis de sa copine, sa soeur et même pour sa propre culture. Ouaip parce qu’on tombe pas encore enceinte toute seule, sinon les hommes ne serviraient plus à grand-chose (oh la mauvaise une vraie féministe nazie! Hommes je vous aime!).

Pourquoi ce changement?

Il y a plus d’un an déjà, j’ai eu envie de changement, pourquoi me direz-vous? Car je me sentais constamment fatiguée, j’avais pris du poids, ainsi qu’une baisse de libido et à 23 ans c’est impensable (et dire que ma mère va lire ça !). Prenant la pilule depuis mes 16 ans je n’avais pas réfléchi à changer, les mauvaises habitudes se gardent bien. Ainsi, le jour où j’ai pris enfin conscience que je ne voulais plus subir tout ça, fut la première étape vers le changement. Bref ce choix ne concerne que moi, mais je voulais vous expliquer ma démarche.

Prendre un traitement hormonal tous les jours devenez vraiment contraignant pour moi et je l’oubliais régulièrement. Oui la pilule est un traitement médicamenteux, il ne faut pas l’oublier. De plus, il suffit d’être malade pour que celle-ci ne soit plus efficace, quand on vomit son traitement ça marche moins bien ! 🙂 Donc oui il faut même prévoir les grosses murges qu’on se met en soirée aussi! (Mais quelle alcoolique cette fille) J’avais réellement l’impression que ma vie tournait autour de mes sautes d’humeur et désagréments hormonaux. Puis payer tous les mois pesait encore plus dans la balance “arrêt pilule”. Je voulais vraiment arrêter d’avoir des hormones artificielles dans mon corps, car oui il ne faut pas se leurrer c’est  une m***e de plus que l’on se met dans le corps.

J’ai donc opté pour l’option stérilet, mais étant jeune et sans enfants de nombreuses personnes m’ont dit que cela n’était pas possible… Or c’est FAUX absolument FAUX. Je me suis donc précipitée vers la personne la plus informée, mon gynécologue. Celui-ci m’a ainsi orienté vers un micro stérilet en cuivre sans hormones, parfait pour mon cas.

Mon nouveau contraceptif

Un stérilet, oui je savais ce que c’était, mais je ne savais pas très bien et comment celui-ci allait se mettre en place. J’ai donc eu la merveilleuse idée de regarder des vidéos YouTube: SURTOUT, NE FAITES PAS CA ! À voir les vidéos, la pose d’un stérilet ressemblerait à un accouchement. Non, mais quelle brillante idée j’ai eue ! J’ai donc eu la peur de ma vie! J’avais déjà pris rendez-vous pour la pose de mon stérilet, il était donc impossible de faire marche arrière. Le docteur m’a conseillé de prendre des dolipranes la veille jusqu’au jour J. Croyez moi j’ai bien suivi ses conseils à la lettre. C’est donc avec la boule au ventre que je me suis rendue au rendez-vous. Plus le je le voyais manipuler ses ustensiles plus je me disant “mais tu es vraiment abrutie ma pauvre fille !”, les femmes doivent bien le savoir, mais il est impossible de s’échapper de la table d’auscultation. Puis fuir à moitié à poil d’un cabinet de gynécologie y’a plus classe quand même !Ainsi, il a tout d’abord mesuré le col  de mon utérus, est-ce que cela m’intéresse?! Non pas vraiment, qu’on en finisse !!! Finalement, après 1 seconde et demie d’une légère douleur mon stérilet était posé! Hourra! Plus de peur que de mal. Moralité, la douleur est beaucoup trop subjective pour être un fait véridique, j’ai eu plus mal en me faisant percer les oreilles ….Après cette péripétie et ce stress inutile, j’ai tenu à préciser que j’utilisais une cup. Mon gynéco a donc coupé davantage les fils du stérilet afin qu’ils ne s’accrochent pas à celle-ci. Je vous conseille de dire ça, histoire de ne pas gêner votre partenaire lors d’un rapport (j’ai dit ça de manière élégante, vous ne trouvez pas ?!).

Mon avis là-dessus

Cela fait plus d’un an que je le porte et malgré la présence de légère trace d’acné au niveau du menton (traduisant un dérèglement hormonal) les premiers mois, j’ai eu l’impression de revivre. J’ai beaucoup plus d’énergie et de vivacité (tel sangoku après avoir mangé des haricots magiques). Ma libido est à son paroxysme (coucou maman, alors heureuse de savoir ça ?!) et j’ai totalement dégonflé et perdu les quelques kilos superflus. Je ne me prends plus du tout  la tête à prendre un traitement quotidien et c’est un vrai bonheur. Cependant il est préférable de préciser que le flux sanguin produit lors des règles est plus fort, mais tout à fait gérable. Avec ma cup je n’ai vraiment pas eu à subir ce changement. En effet, la pilule réduit énormément les règles, cela revient donc à la normale dès l’arrêt de la pilule. Je vais néanmoins prévoir une prise de sang pour être sûr que tout se passe bien dans mon organisme. L’arrêt de la pilule peut réellement l’altérer, il est donc indispensable d’être encadré lors de ce changement.

En tout cas je ne ferais marche arrière pour rien au monde! En parlant à mes proches de nombreuses personnes ont passé le cap et en sous tout à fait ravi.

Le mot de la fin

J’espère que cet article vous a plus et qu’il vous a fait voir un autre aspect de la contraception. Comme je disais dès le début, cela ne doit pas être un sujet tabou et ne doit pas être pris à la légère. Beaucoup de femme et jeune femme se retrouvent en difficulté face à ces prises d’hormones. C’est pour cela que j’aime parler de ce type de stérilet SANS hormones pour que chacune puisse trouver le moyen de contraception qui lui correspond.

N’hésitez pas à me dire si ce type de sujet vous intéresse pour que je puisse en parler de manière plus scientifique ^^.

PS: La pilule tout comme le stérilet ne protègent pas des Infections sexuellement transmissibles ! Le préservatif reste donc indispensable et les dépistages peuvent se faire dans n’importe quel laboratoire d’analyse. Alors sors couvert l’ami!

En bref

  • Le stérilet possède, selon moi, beaucoup plus d’avantages que la pilule
  • Être encadrée lors d’un changement de moyen de contraception
  • Un stérilet pour femme n’ayant pas eu d’enfant et sans hormones ça existe
  • Après un an, ravi du stérilet

33 Comments

  • Anaïs 9 décembre 2018 at 09:59

    Cat article tombe a pic car je pense de o’us en plus a changer de contraception pour les mêmes raisons que toi! Marre de n’avoir aucune libido, pb de cheveux qui sont devenus fins cassants etc et tjs fatiguée… Plus d’autres choses qui me sont arrivées ^^bref j’ai peur de modifier tt ça notamment pour les histoires d acnes etc mais je pense qu’il fait que je change

    Reply
    • Lyse 9 décembre 2018 at 12:37

      Oui puis l’acné c’est périodique et pas obligatoire. Le temps que tes hormones reviennent à leur état initial 😉

      Reply
      • ameziane reda 12 décembre 2018 at 22:13

        l’acnée arrive parcequ’on ne s’assume pas totalement , un peu timide ou frustré…

        Reply
        • Lyse 12 décembre 2018 at 22:16

          Je ne comprends pas ton raisonnement, peux tu développer ? ^^

          Reply
          • ameziane reda 12 décembre 2018 at 22:23

            Quand on n’assume pas notre nature (personnalité, corps, esprit ) il y a une defaillance au niveau de la création des hormones par les glandes hormonales, ce qui provoque certains problemes chimiques au niveau de la peau.

          • Lyse 12 décembre 2018 at 22:24

            Connais tu le mécanisme ? Y a t il des articles scientifiques là dessus ? Cela m intéresse ^^

          • ameziane reda 12 décembre 2018 at 22:30

            la science de l’equilibre hormonale et de l’equilibre du corps

          • Lyse 12 décembre 2018 at 22:32

            Merci bien 😉

  • Aurore Delaye Rosay 9 décembre 2018 at 17:17

    Ma fille ne change rien tu es spontanée franche et direct et j’aime la femme que tu es devenue alors reste cette fille que j’aime plus tout

    Reply
  • Carfax 10 décembre 2018 at 10:29

    bonjour, comment vas tu? heureuse de te relire!
    pour ma part, je ne prends pas de contraceptif car je n’ai pas de vie sexuelle! hé oui ça existe… mais avant, ya fort fort longtemps (comme dans les contes de fées sauf que c’était plus un film d’horreur), j’avais demandé la pilule à mon gygy et il m’avait répondu par la négative: il me trouvait trop grosse (c’est ses termes) et me conseillait le stérilet. bon, je t’avoue que ça ne me tentait pas et que du coup j’ai pas posé le stérilet… mais toi tu en es contente, et c’est vraiment top.
    passe un bon lundi et à bientôt!

    Reply
    • Lyse 12 décembre 2018 at 11:58

      Salut! oui je vais très bien, j’espère que toi aussi! Je suis bien contente de voir que tu me suis encore ^^ Merci beaucoup pour ton témoignage 😀

      Reply
  • BeautesantedeVal 10 décembre 2018 at 17:40

    J’ai arrêté ma pilule de 3ème génération il y a plus de 3 ans et je ne le regrette pas !
    D’une part, j’ai perdu 2 kgs et je n’ai plus de baisses de tension le matin lorsque je la prenais !
    Je suis allée voir ma gynéco qui a voulu me refiler une autre pilule mais je ne l’ai pas prise ! comme aujourd’hui, j’ai 47 ans et que je n’ai plus l’âge d’avoir des enfants, j’ai décidé de me faire opérer !

    Je pense que depuis le scandale de la pilule de 3ème génération, de nombreuses femmes ont décidé de l’arrêter et de s’orienter sur un stérilet !

    Reply
  • Lisa 11 décembre 2018 at 11:35

    Ca fait un moment que je pense a mettre le stérilet. Je n’ai jamais pris de pilule car je n’ai jamais voulu de cette m* dans mon corps! Je lis de plus en plus d’articles à ce sujet d’ailleurs. Beaucoup de femmes ont ouverts les yeux sur la pilule

    Reply
    • Lyse 12 décembre 2018 at 11:53

      oui totalement d’accord !

      Reply
  • Mademoisellemanon 13 décembre 2018 at 19:29

    Merci pour cet article, je suis en début de réflexion sur le sujet car j’ai également cette fatigue constante et cette baisse de libido et ton témoignage me conforte dans l’idée de poursuivre ma réflexion pour un changement de contraception.

    Reply
    • Lyse 13 décembre 2018 at 19:33

      Merci à toi ! Si tu as des questions n hésite pas !

      Reply
  • Caroline Vigneron 14 décembre 2018 at 08:39

    Arf, le stérilet en cuivre a été une des pires erreurs de toute ma vie!! Très mauvaise expérience: flambée d’acné, troubles cognitifs, grosse fatigue, mycose à répétition et pour finir, 4 ans après l’avoir fait enlever, ma flore vaginale n’a toujours pas retrouvé son équilibre.
    C’est un bon début d’encourager à ce que tout le monde, hommes et femmes, réfléchissent à la contraception, seulement, ce serait bien d’aller encore plus loin et de se demander « mais pourquoi a-t-on besoin de traiter la fertilité de la femme comme une maladie? »? Ca profite à qui? Pas aux femmes qui se coltinent les effets secondaires des contraceptions, en tout cas, effets secondaires qui sont souvent « psychanalysés » et considérés comme « dans votre tête ma petite dame! ».
    Et pour info, on peut tomber enceinte sous pilule ou stérilet, même quand on prend la pilule ric-rac tous les jours sans jamais se murger. Voir l’indice de pearl des différentes contraceptions, aucune n’est parfaite parce que la nature restera toujours plus forte que toutes les inventions humaines (« la vie trouve toujours un chemin, pour citer le Pr Ian Malcolm dans Jurassic Park).
    Ensuite, j’en arrive à me demander si c’est bien aussi « naturel » que ça d’avoir une libido au taquet. Quand on regarde la plupart des animaux sauvages, ils copulent une fois par an et le reste du temps, ils sont pénards à faire d’autres trucs. Quand on écoute les pro de l’hygiénisme (c’est la santé au naturel), comme Alain Djouad Guibert (il a un facebook et une chaîne youtube), on découvre que la pleine santé au naturel peut mener à + d’énergie d’une part et à une libido beaucoup beaucoup beaucoup plus calme d’autre part. On cesse d’être un obsédé de la bagatelle et on découvre des envies d’autres chose, comme l’envie d’utiliser notre énergie à planter des arbres fruitiers et à passer plein de temps au contact de la nature, dans le potager ou sur la plage ou en forêt.
    Et puis pourquoi la pénétration? Pourquoi est-ce que c’est une telle obsession dans notre société? Pourquoi cette croyance que quand on ne copule pas, c’est la loose? Que s’il n’y a pas pénétration et éjaculation d’une personne dans une autre personne, alors ce n’est pas du « vrai » sexe et c’est la loose? Alors que techniquement, personne n’a besoin de pénétrer ni d’être pénétré pour avoir du plaisir, pour avoir un orgasme, ou pour échanger intimité, passion et tendresse avec un autre être vivant??
    Bref, beaucoup de croyances et de préjugés nous formatent la tête à penser ceci cela sur la sexualité, beaucoup de choses sont à remettre en question et à déconstruire, pour parvenir à une sexualité plus respectueuse du corps de la femme et plus respectueuse du truc le plus précieux qu’elle possède: la capacité à fabriquer la vie dans son ventre (si quelqu’un connait un truc plus précieux que la vie, sur cette planète, qu’il me fasse signe!).

    Reply
    • Lyse 7 janvier 2019 at 21:00

      Je voulais pas lancer un débat aussi profond que le tiens. Je parlais juste de mon ressenti sur le stérilet en abordant ma libido l’espace d’un instant. Après je peux comprendre ta vision du monde également 🙂

      Reply
  • Filozailes 15 décembre 2018 at 09:31

    J’ai 56 ans, je suis ménopausée et j’ai pris la pilule pendant plus de 30 ans sans jamais aucun problème.
    Je l’ai souvent oubliée, mais cela n’a pas provoqué de catastrophe (j’en prenais 2 le lendemain, je sais, ça ne sert à rien, juste à ré-équilibrer le compte sur la plaquette :). Je n’ai jamais eu de problème de fatigue ni de baisse de libido à cause de la pilule (loin de là, mon corps libre de faire l’amour à volonté sans risque de tomber enceinte !), si ça m’est arrivé, c’était juste à cause de trop de fête, ou trop de boulot, enfin, des causes extérieures.
    J’ai connu des femmes qui sont tombées enceinte avec un stérilet, d’autres qui ne le supportaient pas, et toutes les pilules ne sont pas égales, suivant les personnes.
    Je pense qu’il est très intéressant que chacune partage son expérience de contraception, mais il ne faut pas oublier que nous sommes toutes différentes et que tout ne convient pas à tout le monde, et aussi, je pense que la pilule est une belle invention, qu’elle a permis et permet à tant de femmes de « faire des bébés sans en avoir » comme le disaient les slogans dans les manifs de femmes pour la liberté de la contraception.
    Je me permets de vous conseiller une bd très très sympa de Florence Cestac (outre « Le démon de midi », « Le démon d’après midi », et « Le démon du soir ») : « Des salopes et des anges ».
    Excusez moi si je fais vieille garde, mais il y a des choses qui marquent une vie.
    Belle vie et bisettes à toutes.

    Reply
    • Lyse 16 décembre 2018 at 20:41

      Tu ne fais pas du tout vieille garde, ici on partage nos expérience sans jugement ^^ et c’est très intéressant d’avoir aussi ton point de vue! Oui tu as bien raison chacune est différente et c’est pour ça que je parle de mon expérience avec mes symptômes. ^^ J’ai juste pour volonté d’informer sans alarmer ^^ J’irais lire cette bd merci du partage 😀

      Reply
  • Carpentier 16 décembre 2018 at 21:12

    Tu as tout à fait raison moi j’ai commencé la pilule à 14 ans et demi jusqu’à mes 17 ans j’ai arrêté au total 15kg et baisse de libido aussi depuis j’ai pris le stérilet et je vais beaucoup mieux et en plus je l’oublie même que je l’ai

    Reply
  • smalisse 16 décembre 2018 at 21:12

    Vive le stérilet !

    Reply
  • formelessisbetter 19 décembre 2018 at 10:24

    Coucou! Article très intéressant j’ai décidé de passer le cap aussi pour un stérilet : marre de me gaver d’hormones, des soucis gyneco, libido à 0 et du risque d’embolie pulmonaire…
    La pose est prévu pour début 2019 mais je te t’avoue que j’ai peur car certaines personne de mon entourage ont eu de mauvaises expériences. La pilule c’est bien il faut encourager la contraception mais elle pose des soucis.

    Reply
  • mabouska 19 décembre 2018 at 13:42

    Bonjour Lyse,
    Je suis passée au stérilet sans hormones il y a 3 ans pour les mêmes raisons que toi.
    Je l’ai fait retirer avant-hier en catastrophe car j’avais attrapé une infection assez grave qui peut rendre stérile. En effet, ce qu’on ne dit pas assez est que le stérilet (aussi appelé DIU) est dangereux lors des infections car il peut faire remonter une infection vaginale plus rapidement vers l’utérus et vers les trompes.
    J’attends les résultats plus précis des analyses. En attendant, mon gynéco m’a prescrit une pilule, je ne sais pas encore si je vais la prendre. A voir également si je souhaite repasser au stérilet plus tard ou si cette expérience m’aura été trop éprouvante.
    Il est essentiel que les femmes s’informent alors merci à toi pour cet article 🙂

    Reply
    • Lyse 19 décembre 2018 at 13:44

      Merci à toi de compléter aussi avec ta propre expérience, ça appuie encore plus mon article et le rend d’avantage pertinent ! En espérant que tout aille bien pour toi ! Courage !

      Reply
  • alixneltner 28 décembre 2018 at 15:23

    Merci pour ton article, je pense depuis quelques temps à changer ma pilule pour un stérilet aussi pour les mêmes raisons que toi mais j’ai un peu peur de la pose, n’étant jamais à l’aise avec les gynéco.. J’en ai vu deux différents (une fille et un mec) et dans les deux cas j’étais mal à l’aise et ils étaient trop pressés pour se soucier de mes problèmes (la joie des médecins parisiens..). Mais j’y réfléchis de plus en plus et ton article me rassure donc MERCI !!

    Reply
  • Doan 30 décembre 2018 at 18:51

    J’ai 45 ans 2 enfants. J’ai pris la pilule très longtemps impeccable contre l’acné. Mais après mon 2e enfant quand je l’ai reprise j’avais des migraines terribles les premiers jours des règles. Mon médecin m’a changé de pilule, au début ca allait puis les migraines ont repris. J’ai alors opté pour le stérilet sans hormone. Sauf que j’ai eu des règles pendant 15 jours et c’était la mer rouge !!! Au point que j’étais tout le temps épuisée car anémiée ! J’ai donc fait retirer le stérilet, refusé l’option avec hormones au vu de mon expérience pilule et j’utilise les préservatifs car pas envie d’un 3e 😉

    Reply
  • Jessie 31 décembre 2018 at 09:20

    merci pour ton article, simple et efficace !

    Reply
  • kmaidy 5 janvier 2019 at 10:35

    Le stérilet peut cependant provoquer des infections ou parfois Il peut en favoriser la progression…

    Reply
  • Emilievousdittout 10 janvier 2019 at 10:02

    Coucou,
    J’avais fait des articles sur les différentes contraceptions qui existaient en France, et effectivement le stérilet en cuivre, me semble le mieux pour celle qui souhaitent un moyen de contraception autre que le naturel.

    Personnellement, maman de deux enfants je n’ai plus de contraception depuis quinze ans et je continue d’avoir des rapports avec mon mari régulièrement. Et effectivement, avoir une perte de libido à 20 ans c’est pas normal, on fait souvent l’amour entre 20 et 30 ans, une petite baisse de 32 à 36 ans je dirais, et plus on se rapproche des 40 ans et plus on a de rapport. En fait je pense que ce qui nous fatigue, c’est pas les contraception, mais le travail et les enfants 😀 lol, donc si en plus on nous coupe tout avec les contraceptions, on va finir none lol.

    Et tu as totalement raison, les hommes sont aussi concerné, le mien l’a été, vu que je ne prend pas de contraception, il devait être au courant et me soutenir (sinon je changeais de mec :D) … puis sans compter le nombre d’homme qui se retrouve avec une femme qui leur a fait un bébé .. dans le dos… mouiii mais l’homme aurait pu poser la question de la contraception avant avec la femme pour que cela n’arrive pas…ou au moins, gérer lui même la contraception, ben oui les mecs, c’est vous qui portez le sperm, pas nous 😀

    Au plaisir de te lire !

    Et j’oubliais, bonne et heureuse année 2019, qu’elle t’apporte amour, bonheur, santé, prospérité et plein de relation sexuelle 😀

    Reply
    • Lyse 10 janvier 2019 at 13:43

      Merci pour ton commentaire !!! Plein de bonnes choses également hahah j’adore !

      Reply
  • Lucie J. 15 janvier 2019 at 11:49

    J’ai aussi arrêté la pilule cet été après beaucoup trop d’années sous pilule. J’ai vu passer l’info je ne sais plus trop où que normalement il ne faudrait pas la prendre plus de 5 ans sans pause. Est-ce vrai je n’en sais rien, mais après 8 ans sous pilule c’est aussi mon ressenti. Ces dernières années j’avais un mauvais moral et l’envie de rien (à cause peut-être de mes études, une rechute de dépression ou la pilule ?), une libido pas fameuse (là aussi à cause de la pilule ou juste un processus naturel ?), bref plusieurs choses qui m’ont fait me questionner sur la pilule, et je me suis dit que d’arrêter les hormones artificielles pouvait déjà être un bon début pour y voir plus clair.
    5 mois plus tard je suis ravie d’être passée au stérilet cuivre. Je n’accuse pas la pilule de tous mes maux, parce que je ne saurais pas dire si elle en était responsable, et je pense aussi que le corps a tout de même besoin de temps pour se remettre à fonctionner naturellement et à évacuer tout ce que je lui ai fait ingéré pendant des années.
    Ce qui est sur c’est que les désagréments liés au stérilet sont bien moindres que ce que ma gynéco m’a dit, que je me sens bien en ce moment et que je me sens bien avec ma contraception, donc le bilan est positif ici aussi.

    Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :