Mon retour sur la cup : 2 ans après

Il y a déjà un bon moment maintenant j’ai voulu me débarrasser de tout le bordel habituel du aux règles. C’est à dire:

  • Arrêter ces hormones de synthèse (merci la pilule!), et avoir enfin des règles naturelles, une libido qui me correspond, un caractère plus dépendant de mes hormones et dégonfler d’un peu partout! (J’en parle ici)
  • Arrêter avec ces tampons qui t’assèchent l’intégralité de ton vagin et ne parlons pas des serviettes ….. Avec leurs lots de pesticides et autres produits sympathiques que l’on a par forcément envie d’avoir en soi.

Du coup à cette même période la cup revenait sur le devant de la scène. Je me suis donc lancée !

Cup

 

Qu’est-ce que la cup?

La cup ou coupe menstruelle fait partie des protections hygiéniques. De par sa forme creusée, elle est placée dans le vagin afin de recueillir le sang. Sa petite tige à son extrémité permet d’être retirée facilement. Constituée de silicone médiale, elle n‘irrite pas la paroi vaginale comme le ferait un tampon. De plus, on peut la garder environ 8h. Bref vous devez déjà savoir à quoi ça ressemble !

 

L’entretien

Pour l’entretenir, rien de plus simple. Il suffit de la stériliser dans de l’eau bouillante pendant 7 min avant la première application. Il faudra réaliser la même action en fin d’utilisation et la remettre dans son étuis en tissu.

Tout au long du cycle, la coupe se nettoie à l’eau claire afin d’enlever tout résidu de sang, avec des mains propres bien évidemment.

Mes péripéties

 

Anecdote n° 1: N’étant plus sous pilule, mes règles sont redevenues normales avec un flux plus important. Je me suis dit que c’était une bonne idée de prendre une grande taille pour ne pas avoir de fuite. (Lyse tes idées à la con tu te les gardes!) Bin, intelligente que je suis mon vagin était foutrement plus petit que la cup! Celle-ci se pliait à l’intérieure  trop grande pour faire uniquement le tour de mon vagin des replis était donc présent laissant ainsi laisser s’échapper mon sang. Donc, premier test, calamiteux. Règle numéro 1 : ne pas surestimer son vagin!

Conclusion : Le deuxième fut le bon, une taille pour femme n’ayant pas eu d’enfant (donc oui ça aurait dû me mettre la puce à l’oreille quand j’ai pris la grande taille). J’ai kiffé! Il y a plusieurs types de pliage pour pouvoir l’insérer (allé voir sur YouTube tout est expliqué) à vous de trouver celui qui vous correspond.

Anecdote n° 2 : 30 min avant de sortir de chez moi pour passer mes partiels, mère nature est venue me les briser. Du coup, je cours mettre ma cup rapidement. Beaucoup trop rapidement que celle-ci s’est retournée! Le petit embout qui permettait de l’enlever était donc dirigé vers mon utérus et non vers la sortie! Vous vous imaginez appeler les pompiers pour un problème pareil?! Et avec le stresse de partiels je vous raconte pas! Du coup ni une ni deux position glume ou position caca (choisi ta phrase) et vamos trifouiller le bordel. Donc oui pour avoir une cup il faut être à l’aise avec son corps. Après 10 longues minutes, j’ai réussi à choper les parois et à la faire glisser très simplement.

Conclusion : pas de panique si votre cup se positionne mal celle-ci est faire pour être enlevée.

Conclusion

Des économies, 20€ seulement pour une période de 5 ans ! Sérieusement, quand je vivais temporairement chez des amis (je ne me voyais pas laver ma cup dans leur casserole devant eux !) J’ai racheté tampon et protège-slip. Mais qu’est-ce que c’est cher et vraiment pas agréable.
8h de protection les gars c’est juste la folie, surtout quand tu es en soirée ! Tu peux également te balader cul nu tranquillement, ou tout simplement aller à la piscine sans que ta p***** de ficelle ne dépasse.
Plus de produits chimiques dans ta chatoune ni de sensation désagréable ! La cup est totalement invisible et tu l’oublies très rapidement
Puis petit clin d’œil environnemental, on est plutôt écolo avec ça!

Parfait pour les soirées alcoolisées! Non car enlever ton tampon bourré y a mieux quoi. Parfait, pour ta petite minette, car te faire sécher de l’intérieur par un tampon et de l’extérieur par ta serviette merci bien !

 

28 Comments

  • entremeretmontagneblog 11 novembre 2019 at 13:01

    Personnellement, je n’ai jamais pas m’y mettre et j’ai essayé. Je pense que chaque femme a sa protection. Pour moi, ce fut finalement les culottes menstruelles et quel bonheur !

    Reply
    • Lyse 11 novembre 2019 at 13:29

      Oui tout à fait il faut trouver ce qui correspond à chacune ! 🙂

      Reply
  • Menelwen Chronicles 11 novembre 2019 at 13:19

    C’est clair que les économies faites, c’est un réel bonheur. Plus à penser qu’il faut acheter serviettes, tampons pour tes prochaines menstruations ! Perso, en début de règles je suis obligée de combiner serviettes lavables et cup car il peut m’arriver des incidents dans le genre la cup qui déborde, mais après ça se régule et je n’ai besoin plus que de la cup Bisous

    Reply
  • yoginours 11 novembre 2019 at 14:39

    A côté, se raser quotidiennement est juste insignifiant!!!!

    Reply
  • Valentine 11 novembre 2019 at 18:43

    haha tu me fais rire, c’est sûr que c’est pratique et écologique. Malheureusement il n’est pas recommandé de porter la cup plus de 3h à cause des risques du syndrome du choc toxique… Quand j’ai su ça j’étais à deux doigts de me jeter en talon aiguille au fond du lavabo. Il y a la culotte des règles aussi, tous les mois je me dis que je devrais essayer mais 35 euros ça refroidi.

    Reply
  • Christine Robledo 12 novembre 2019 at 09:21

    Vraiment très drôle ton article. Quant aux soirées alcoolisées, retirer ta cup mal mise en position « glume » ou « caca » comme tu dis, pas évident non plus 🙂

    Reply
    • Lyse 12 novembre 2019 at 10:15

      Le but c’est de la mettre avant pour la retirer le plus tard possible haha

      Reply
    • Anaïs viau 20 août 2020 at 08:56

      J’ai essayé la cup mais impossible de la supporter ca me faisait trop mal ^^
      Par contre les serviettes hygiéniques lavables, je ne m’en passe plus

      Reply
  • Emilievousdittout 13 novembre 2019 at 13:36

    La cup j’ai jamais fait, je faisais mes serviettes hygiénique, maintenant, je pratique le flux instinctif libre. Quand à la piscine, pas besoin de serviette ou autre chose lol, l’eau coupe le sang, tu ne saignes pas quand tu vas te baigner, suffit qu’à la piscine tu prennes une douche avant , et à la mer aussi. Ensuite tu serres un peu ton vagin et le sang il coule pas, il coulera au toilette .

    Reply
    • Lyse 13 novembre 2019 at 15:28

      Merci pour les infos 😉

      Reply
    • Madame Nouveau Monde 12 mai 2020 at 19:13

      Le flux instinctif libre, j’ai essayé mais j’ai sans doute pas assez persévéré… Comment t’as fait ? En combien de temps ?

      Reply
      • Emilievousdittout 30 mai 2020 at 13:44

        Désolée du retard de réponse, je l’ai fait un peu au dépourvu au début, sans serviette hygiénique sur moi, je n’avais d’autre solution que d’écouter mon corps sinon mon pantalon aurait été taché, donc je suis allée aux toilettes toutes les heures. Après chez moi, petit à petit je le fais. Chaque personne fait en fonction de comment elle le sent, ça peut être plus ou moins rapide, mais rien ne presse l’important est de le faire comme tu le sens

        Reply
        • Madame Nouveau Monde 30 mai 2020 at 15:00

          Merci ! C’est toujours bien de savoir que ça peut se faire sans trop d’organisation !

          Reply
  • Mademoiselle Marly 14 novembre 2019 at 20:24

    ah ah trop drôle cet article. J’avoue que je pense à la Cup depuis quelques temps mais je n’ose pas me lancer. Il faut dire que j’ai les ongles assez longs et je me dis que ça va être galère, si je dois trifouiller. 😀 Donc pour l’instant je prends les protections les plus vertes possibles, du style Love & Green

    Reply
  • mamanentransition 15 novembre 2019 at 12:39

    J’ai jamais osé franchir le pas de la cup, psychologiquement je bloque

    Reply
  • Nappilla 21 novembre 2019 at 11:34

    J’ai bien aimé j’ai bien rigolé oui la Cup des fois ça peut être marrant
    Chez moi aussi écrit un article sur la Cup je me permets de mettre l’article.

    https://nappilla.blog/2019/10/29/mode-demploi-de-la-coupe-menstruelle-par-nappilla/

    Au plaisir de te lire et bonne journée

    Reply
  • ohpause 27 novembre 2019 at 18:11

    Bonjour merci pour votre article j’ai bien rigolé et surtout j’ai appris qqch . Ça fait un moment que j’entends parler de cette cup. Décidément plus rien n’arrête la modernité !!!

    Reply
  • eliette.g 2 décembre 2019 at 19:56

    Marrant et très utile !!!!

    Reply
  • espritdana 7 décembre 2019 at 18:57

    Tout comme toi j’ai arrêté la pilule il y a un peu plus d’un an (quel bonheur de laisser son corps respirer, sans oublier que la pilule est cancérigène au même titre que l’alcool et le tabac). J’étais passée à la cup pendant presqu’un an il y a de cela 2 ans, je trouvais ça très bien mais quelle galère de se retrouver dans un lieu public à devoir vider sa cup et en avoir partout sur les mains. Je suis donc revenue à une protection « normale » en attendant de trouver celle qui me convient (parce que les pesticides dans les tampons et les serviettes ça va deux minutes ahah)…
    J’ai commandé une culotte menstruelle, hâte de la tester pour voir ce que ça donne bien que l’idée de baigner dans mon sang toute la journée me laisse quelques peu perplexe ahah!

    Reply
  • Clemfit_ness 15 décembre 2019 at 16:35

    J’ai beaucoup aimé ton article. Je m’y suis reconnue XD ça doit faire 2 ans aussi que je suis passée à la cup. Et franchement je ne le regrette pas du tout ! C’est fou comment un tout petit truc te facilite la vie et te fait presque oublier les désagréments de tes menstruations.

    Reply
    • Lyse 24 décembre 2019 at 09:58

      Entièrement d’accord avec toi 🙂

      Reply
  • sonia 23 décembre 2019 at 16:08

    Adoptee depuis plusieurs mois. C est une bonne alternative, mais en effet, faut etre a l aise avec son corps. Merci pour cet article, j espere que ca en decidera plus d une car c est vraiment top !

    Reply
  • Toutarmonie 31 décembre 2019 at 18:03

    Au-delà de l’économie et de l’écologie, il faut savoir que les tampons sont bourrés de produits chimiques qui ne devraient jamais se retrouver dans nos parties intimes. Donc Cup et culottes menstruelles sont plus saines pour le corps.

    J’en profite pour te souhaiter une belle année vivante! ✨

    Reply
  • Carbon_Heart 25 février 2020 at 00:44

    Je ne connaissais pas cette méthode. J’avoue que j’ai un peur de me mettre quoi que ce soit dedans

    Reply
  • Sandrine 19 avril 2020 at 14:11

    Testée et aimée, puis finalement détestée… Elle ne tient plus, même une toute neuve, dans la journée, elle exerce une pression vraiment désagréable, au bout de 3, j’ai définitivement arrêté, retour à la case tampons le jour et serviettes lavables pour la nuit…

    Reply
  • Madame Nouveau Monde 12 mai 2020 at 19:15

    J’adore ! Ton argument économique n’a pas fonctionné pour moi… Je crois que j’ai bien 5 cups différentes ! J’ai tiqué sur ta phrase : « Celle-ci se pliait à l’intérieure trop grande pour faire uniquement le tour de mon vagin des replis était donc présent laissant ainsi laisser s’échapper mon sang. » Sérieux ??? Ce serait pour ça que moi j’ai toujours des fuites, du coup j’utilise aussi des serviettes lavables ? Bon… je vais m’y remettre… De toute façon, maintenant je ne suis plus nullipare, je vais ENCORE devoir en acheter une ! 😀

    Reply
  • josephinepapotteblog 14 mai 2020 at 18:55

    Cela fait maintenant trois ans que je suis passée à la cup et je l’aime tellement que je crois que je vais me la faire tatouer sur le bras !
    Sans rire, il faut en effet être à l’aise avec son corps pour aller chercher la cup dans le bordel, mais niveau économies, déchets et confort je trouve ça génial !

    Reply
    • Lyse 15 mai 2020 at 21:27

      C’est vrai que ça peut être un sacré bordel à l’intérieur ! xD

      Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :