Le syndrome du choc toxique 

Bon je suis toujours aussi nul pour les introductions, tout est dans le titre bordel! (OK je me calme, le confinement commence à me rendre nerveuse). Depuis un bon moment maintenant le syndrome du choc toxique (SCT) est revenu sur le devant de la scène nécessitant la sensibilisation des femmes vis-à-vis de ce syndrome. Partout dans la presse de nombreux témoignages ont fleuri sans pour autant nous dire concrètement d’où cela venait. J’ai entendu beaucoup de personnes me dire “oui j’ai une cup sans produit chimique donc je ne risque rien” (article sur le cup ici). Malgré le fait que j’avais envie de taper des têtes (oui la violence monte en moi progressivement avec l’enfermement) j’ai néanmoins préféré écrire un article sur le sujet. Patience et éducation sont les piliers de l’apprentissage! (oui la méditation me va bien)

Qu’est-ce que le choc toxique?

Cette histoire de choc toxique ne date pas d’hier, dans les années 80 plus de 800 décès ont été répertoriés aux états unis à cause des tampons hyper absorbants. (Te déglinguant la flore de la techa parfaitement!) Il est évident de dire que celui-ci a été retiré du marché. En effet, selon l’ANSES (agence nationale de la sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du  travail) le syndrome du choc toxique reste le principal risque sanitaire lié à l’usage de tampon ou du la cup.

On recense en moyenne 20 cas de choc toxique en France par an. (pas de quoi s’inquiéter et d’arrêter d’acheter des tampons ou des cups)

Quel germe est responsable?

Le choc toxique est provoqué par un germe spécifique qu’est le staphylocoque doré. Si son nom vous dit forcément quelque chose, ses symptômes et ses caractéristiques restent plus flous.

Ce type de germe est présent naturellement dans le vagin pour 15 à 20% des femmes . Mais seulement  5 à 10% des femmes possèdent quant à elle un type de staphylocoque produit pas la toxine enclin à l’apparition du SCT.

Cette toxine mortelle TSST-1 provoque divers symptômes tels que :

  • Symptômes grippaux
  • Forte fièvre;
  • Desquamation (pelade de la peau);
  • Chute de tension;
  • Perte de connaissance;
  • diarrhée;
  • Vomissement;
  • Douleurs musculaires.

La libération de celle-ci est favorisée par la stagnation du sang entraînant également sa prolifération. Lorsque celle-ci arrive à passer dans le sang, une réaction inflammatoire intense se produit. Plusieurs organes peuvent ainsi être endommagés (foie, rein, poumons, etc.) et une septicémie peut se déclarer. Si l’infection n’est pas traitée, gangrène, amputation ou encore risque de mort dans les jours à venir peuvent se déclarer.

Qui est le plus à risque?

Le pH du vagin est acide naturellement, cependant à force d’y mettre tout et n’importe quoi dedans (bien évidemment aucun jugement, j’ai juste trouvé la tournure de la phrase drôle) celui-ci devient basique rendant l’environnement plus propice à l’apparition  d’infection ou de germe et donc du staphylocoque doré.

Il est donc très important de changer son tampon et sa cup toutes les 4 à 6 heures. Ainsi, c’est en gardant un tampon toute la nuit que plusieurs jeunes filles ont contractés ce syndrome. Se laver les mains lors de leur application est également obligatoire pour éviter l’apparition de ces germes.

Cependant, aucune étude sérieuse n’a pour autant été réalisée pour déterminer la corrélation cup/SCT. En effet, trop peu de cas sont répertoriés par ans. Cependant la cup n’irrite pas la paroi du vagin contrairement au tampon. La cup à une contamination bactérienne beaucoup plus faible que celle du tampon et de la serviette. Vous l’avez donc compris l’apparition du SCT est donc diminuée

De plus l’utilisation de serviettes hygiéniques diminue très grandement le risque de contracter le syndrome. Ainsi, soyez vigilante et attentive dès lors que vous devez changer votre protection hygiénique.

13 Comments

  • lola//addict 3 mai 2020 at 15:34

    Coucou, c’est un très bon article car il est important de parler de ce sujet. Surtout que, depuis l’essor de la cup, des rumeurs laissait croire qu’elle ne créait pas de choc toxique alors qu’elle peux bien aussi en être la cause. Bonne journée.

    Reply
    • Lyse 3 mai 2020 at 15:41

      Oui totalement d’accord, merci pour ton commentaire 🙂

      Reply
  • bullesdetestschezflorette 3 mai 2020 at 17:04

    Hello ! c’est quand je lis ce genre de problème que je suis trop contente de ne plus avoir de règles lol
    merci pour ces conseils qui seront bien utiles, bisous

    Reply
  • Helloyoumanon 3 mai 2020 at 21:17

    Hello, ce n’est pas une chose à prendre à la légère et c’est très bien de le rappeler 😉 bises

    Reply
  • Plume ROSE 4 mai 2020 at 09:05

    Coucou, moi ça fait maintenant plus d’un que je n’utilise plus de serviettes hygiénique. Enfaite j’utilise rien .

    Avez-vous déjà entendu parler du flux instinctif ??

    Reply
    • Lyse 4 mai 2020 at 10:19

      Oui j’en ai déjà entendu parlé mais pas plus que ça 🙂

      Reply
  • Carfax 5 mai 2020 at 08:43

    bonjour, comment vas tu? ma mère m’a toujours interdit d’utiliser des tampons quand j’étais ado. je comprenais pas pourquoi, mais je suppose que c’est à cause de ça. personnellement j’ai pris l’habitude des serviettes et même si c’est controversé, ça me va. passe un bon mardi et à bientôt!

    Reply
  • alicebook10 9 mai 2020 at 00:21

    Article très intéressant merci ^^

    Reply
  • aureliagram 14 mai 2020 at 13:18

    Cet article était très intéressant ! Merci pour tes lumières ! 😉

    Reply
    • Lyse 15 mai 2020 at 21:28

      Merci à toi 🙂

      Reply
  • raionthatlion 5 juin 2020 at 09:14

    Bonjour ! Je suis d’accord pour dire que c’est un sujet qui mérite d’être plus largement traité. Globalement je trouve que, même si on en parle de plus en plus, ça reste encore trop peu connu .. Je n’ai pris connaissance des dangers liés à l’utilisation du tampon (je vulgarise) qu’en 2016 ! Et en 2020, bien que les mentalité changent, je pense que de nombreuses jeunes filles ne sont pas sensibilisées.
    De mon côté j’ai opté pour la culotte menstruelle et tout va bien.
    Merci pour cet article !

    Reply
  • Plume & Prose 6 juin 2020 at 00:41

    Coucou,
    Force est d’avouer que je lis cet article, la tête baissée. Je fais partie des inconscientes qui font un peu n’importe quoi comme garder un tampon même hors période de menstrues (tellement peur qu’elles débarquent quand il ne faut pas), carrément oublier un tampon (nan mais des semaines hein lol qu’on se rassure), etc. J’ai bien franchis le pas de la cup oui je l’ai acheté mais euh pas osé la tester. Je pense que ton blog va m’être d’une grande utilité sans doute le coup de pied au derrière qu’il me fallait.

    Reply
    • Lyse 6 juin 2020 at 08:31

      N’hésite pas à me contacter sur instagram si tu as besoin de conseil sans aucuns tabous 🙂 Ne soit pas si dure avec toi même, tout le monde fait des erreurs 😉

      Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :