Les parabens

Qu’est-ce que c’est ?20150619_124227

Les parabens sont une famille de conservateurs , très fréquemment présents dans les produits cosmétiques industriels mais aussi dans l’industrie agroalimentaire. En effet, les parabens permettent de lutter contre les champignons et de nombreuses bactéries .

Mais…

Dans les années 2000, des chercheurs japonais notent que deux parabènes fréquents dans nos crèmes ont une activité similaire aux œstrogènes, hormones sexuelles féminines, sur des cellules en laboratoire. De plus, la production de spermatozoïdes est réduite chez les rongeurs qui en mangent.

 

 

Mais ou on les trouve ?

Les parabens sont présent dans les crèmes de jour, crème pour le corps, gels douche, shampoings, masque pour les cheveux et il y a en a aussi dans la nourriture il s’agit des additifs E214 à E219.

Lisez bien les étiquettes, même celles des produits dits bio.20150619_124158

Ce qu’ils entraînent

Les parabens poseraient des problèmes perturbant le système endocrinien (organes/ glandes qui sécrètent une ou des hormones) et de la reproduction. Les parabens sont en effet fortement suspectés d’avoir un effet « oestrogénique » qui accélérerait l’apparition d’une tumeur au sein.

Il est démontré clairement que dans 99% des tumeurs cancéreuses du sein ont trouve au moins un type de paraben cala signifie-t-ils que ce soit eux qui en sont responsables ? Si vous avez fait des statistique nous n’en sommes jamais sûr à 100% car il y a d’autre facteur qui pourraient rentrer en cause.

Les parabens peuvent provoquer des allergies, donc les filles si vous êtes
allergiques aux maquillages c’est probable que vous soyez juste allergiques aux parabens, je vous conseille donc de tester les crèmes sans parabens que je vous propose dans mon article « Keaso beauty »
Les parabens, exposés au soleil, entraîneraient un vieillissement accéléré de la peau et une augmentation du risque de cancer.
C’est d’autant plus gênant que les parabens sont souvent présents dans les crèmes solaires !
Ce lien n’a cependant été démontré, pour l’instant, qu’en laboratoire

Le paraben n’est pas le seul ingrédient « à risque » que l’on retrouve dans les cosmétiques du marché. De nombreux produits sont maintenant « SANS PARABEN » mais ne vous y trompez pas : le fait de supprimer cet ingrédient ne rend pas le produit plus « acceptable ».

LES SUBSTANCES A RISQUES

*Le Sodium-laureth-sulfate (SLS)Les tensio-actifs (ou détergents) sulfatés sont utilisés pour le nettoyage industriel grâce à leurs puissantes propriétés dégraissantes mais aussi pour stabiliser les crème (étant de l’huile et de l’eau il faut bien maintenir ces deux phases ensemble).

Ce sont aussi les détergents les plus utilisés en cosmétique pour nettoyer la peau et les cheveux et possède un pouvoir moussant.
Une étude a montré que l’utilisation quotidienne de SLS provoque l’apparition de comédons .
Ces molécules détruisent aussi les lipides cutanés, empêchant le film hydrolipidique de lutter contre la déshydratation cutanée
En effet le Sodium Lauryl Sulfate s’avère extrêmement irritant dès 10 à 30% de concentration. A savoir que certains savons contiennent 30% de SLS…

*Les polyéthylenglycols (PEG)
sont des conservateurs tout aussi controversés que les parabens. Ils provoqueraient en effet une augmentation notable des boutons et points noirs, de nombreuses allergies cutanées et auraient un rôle néfaste sur la fertilité et le cycle hormonal.

Je vous conseille de regarder certaines marques qui privilégient la qualité ! Lush ou encore Kaeso beauty font partie des meilleurs selon moi !

Je viens d’apprendre grâce au « Livre antitoxique » du Dr Laurent Chevallier que les Parabènes absorbés par voie orale (dans nos aliments) sont principalement détruits par notre organisme mais qu’à l’inverse les Parabènes en contact avec notre peau (dans nos cosmétiques) pénètrent dans le sang et entraîneraient des problèmes hormonaux !

En bref 

  • Attention aux Parabens et autres produits
  • Enfin une alternative pour les peaux sensibles
  • Entraîne la formation de bouton et autres désagréments sur notre peau

5 Comments

  • lachroniquederose 19 juillet 2015 at 18:58

    Bonsoir,

    je n’aime pas trop les parabens, mais une fois qu’on s’est renseignés avec précision, on se rend compte que seuls certains sont vraiment déconseillés. Certains ne sont pas dangereux du tout, comme l’ethylparaben, qu’on trouve dans la mûre, c’est un paraben 100 % naturel. Si il n’est pas dangereux de le manger, alors, en mettre sur la peau…
    Donc, je pense qu’il pourrait être intéressant de ne pas rejeter en masse tous les parabens. Certains oui, d’autres non.
    Je crois que le problème c’est une fois de plus l’argent. Qd écrire « sans paraben » est devenu un argument de vente, alors, les entreprises cosmétiques n’ont pas compliqué la chose : paraben _ mal, sans paraben – bien.
    Sauf que si on s’est mis à utiliser les parabens, c’est parce que les anciens conservateurs utilisés en cosmétique, s’ils n’étaient pas perturbateurs du système hormonal étaient très allergènes.
    Et il faut reconnaître autre chose, c’est qu’utiliser des parabens, si possibles, les moins perturbateurs du système hormonal, permet de ne pas utiliser l’alcool comme conservateur. Si on regarde les compositions des crèmes bio, en général, on finit très très souvent par tomber sur de l’alcool et pour les peaux sensibles, c’est loin d’être idéal.
    Donc, c’est bien de mettre en garde contre les parabens, mais autant faire une recherche approfondie qui liste les différentes sortes : ceux à éviter, et ceux qui sont acceptables.

    : )

    Reply
    • Lyse 19 juillet 2015 at 19:32

      Merci beaucoup pour ton commentaire très intéressant d’ailleurs je vient de commander un livre pour me renseigner d’avantage.
      J’essaierais de modifier mon article en fonction.
      Encore merci de tes informations 🙂

      Reply
  • Joëlle 29 janvier 2016 at 08:10

    Bonjour Lyse,
    Tu peux tranquillement rajouter le phénoxyéthanol à ta liste: perturbateur endocrinien, dont l’effet a été constaté chez ma fille à l’âge de 12 ans: règles tous les quinze jours, qui sont redevenues normales dès que nous avons arrêté la crème en question, pourtant achetée en pharmacie… Depuis, nous sommes très vigilantes sur ce produit chimique, car si par hasard (et par erreur) elle se retrouve à en absorber, paf, garanti, le problème recommence. Le plus choquant dans l’histoire, c’est que les industriels continuent à en utiliser, et cela même dans des produits pour bébés! Une honte.
    Je me suis permis ce commentaire (j’espère que tu l’autoriseras) car j’imagine que beaucoup de jeunes personnes te suivent et lisent tes billets et il faut les informer comme tu le fais!

    Reply
    • Lyse 29 janvier 2016 at 10:29

      Bien évidemment que j’accepte ton témoignage, il est important ! Merci de nous l’avoir fait partager c’est très intéressant mais aussi très inquiétant!

      Reply
  • Cindy C. 31 mai 2016 at 15:17

    J’aime beaucoup tes articles de la rubrique « Toxique » je la trouve très intéressante ! Et pour moi, Lush et The Body Shop sont des marques de références pour cosmétiques sains !

    Reply

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :